SPONFOREST

titre-projet
Secteur: Forêt

Type de projet: Recherche

Objectifs: SPONFOREST Révéler le potentiel de l’établissement spontané des forêts pour améliorer les fonctions et services écosystémiques dans les paysages dynamiques.
SPONFOREST vise à élucider le potentiel de l’établissement spontané des forêts comme un moyen crédible et rentable pour renforcer les réseaux de forêts autosuffisantes dans des paysages ruraux fragmentés. Concrètement, le projet abordera trois grandes questions : 1. Comment les nouveaux îlots forestiers s’établissent-ils ? 2. Quelles sont les conséquences du processus d’établissement pour les caractéristiques et le fonctionnement de ces îlots ? 3. Quels services écosystémiques fournissent-ces îlots, et comment sont-ils perçus

Porteur: INRA







Site internet: https://anr.fr/fileadmin/documents/2020/ANR-Cahier-11-arbre-bois-foret-et-societe-dec.2019.pdf

Date : - =   Achevé

Résultats: Nous avons constaté que, globalement, l’Europe a connu un gain net de 55 341 km2 (1,4 %) de surface forestière entre 1992 et 2015. Le gain forestier total de 237 131 km2 est dû en grande
partie au reboisement (actif ou passif) d’anciennes surfaces agricoles (Palmero et al., données non publiées).
Les études sur le terrain ont révélé comme caractéristique saillante la grande hétérogénéité des cas étudiés ; ce qui représente un défi pour les comparaisons quantitatives directes mais fournit des informations précieuses sur les différents moteurs écologiques et sociaux du reboisement spontané. En général,nous concluons que ce phénomène peut être un processus assez dynamique, rendant éficientes et politiquement faisables les pratiques de gestion connexes pour la défragmentation du paysage. Les forêts nouvellement établies peuvent présenter un fonctionnement particulier, y compris un taux accru de croissance et de fixation du carbone, mais aussi une plus grande sensibilité à la sécheresse.

Périmètre territorial: France et Espagne

  • Télécharger en PDF


  • shares