La compensation carbone

Qu’est ce que le carbone?

Le carbone (C) est un atome essentiel à la vie. Le dioxyde  de carbone (CO2), naturellement présent dans l’atmosphère,  est une source de carbone pour les plantes. Il est utilisé lors de la photosynthèse pour permettre la croissance des végétaux. L’oxygène (O2) est alors relâché dans l’atmosphère. Ce cycle gazeux permet à la fois de créer de l’oxygène indispensable à la survie de nombreux êtres vivants et la diminution du CO2 dans l’atmosphère.

Les gaz à effet de serre

Les gaz à effet de serre (GES) sont des gaz naturellement présents sur Terre. Pourtant leur augmentation dans l’atmosphère provoqué par les activités humaines a des conséquences sur notre environnement. Afin d’atteindre la neutralité carbone à l’échelle mondiale, et limiter au maximum le réchauffement climatique, deux actions complémentaires doivent être menées de front:

– La première et la plus importante, est de réduire drastiquement nos émissions de GES en modifiant en profondeur nos modes de vie,

– La seconde est de stocker (forêts, océan, sol) une partie du CO2 atmosphérique en surplus.

L’association se concentre sur le stockage naturel du carbone par la forêt (séquestration dans les arbres, le bois et le sol forestier).

La compensation carbone

Selon Info Compensation Carbone : “Le principe sous-jacent de la compensation carbone est que les impacts d’une tonne de carbone émise quelque part peuvent être neutralisés par la séquestration Stockage à long terme du CO2 hors de l’atmosphère (forêt, océan, etc) ou la réduction d’une autre tonne de carbone ailleurs.

Chaque tonne de GES évitée par un projet de compensation, exprimée en Tonne d’équivalent CO2 Unité de mesure commune à tous les gaz à effet de serre (TéqCO2) est certifiée par la délivrance d’un crédit carbone.

Les particuliers, entreprises, collectivités, ou évènements peuvent volontairement compenser tout ou une partie des émissions qu’ils n’ont pas pu réduire en achetant ces crédits carbone Unité correspondant à une TéqCO2 évitée sur un projet de compensation.”

Ce crédit carbone doit pour être valable reconnu par un accréditeur reconnu, c’est le cas du Label Bas Carbone.

Le terme de compensation carbone est aujourd’hui remis en cause, car il a de nombreuses limites, comme celle de ne pas inciter suffisamment les émetteurs de CO2 à réduire leurs émissions à la source. Ce constat est porté par le projet Net Zero Initiative issu des travaux du bureau de conseil Carbone 4.

shares